Aider son enfant à développer son langage grâce à la musique

Publié le 10 Octobre 2013

Aider son enfant à développer son langage grâce à la musique

Par Nathalie Mondou, Espace Parents

Février 2009

Devant un enfant qui présente un retard marqué dans l’acquisition du langage, le parent se sent souvent démuni. Celui-ci peut aider son enfant en attente d’une consultation chez le spécialiste en l’initiant à la musique.

La musique favorise la concentration, stimule la mémoire et facilite grandement l’apprentissage du langage. Elle agit sur toutes les dimensions du développement global : affective et sociale, orale, cognitive, langagière, motrice et physique. Les spécialistes du langage utilisent fréquemment des jeux sonores pour augmenter le niveau d’attention et la sensibilité de l’enfant au monde qui l’entoure. On oublie les mots et l’intérêt est axé sur la capacité de l’enfant à identifier ce qu’il entend.

JEUX SONORES

La boîte à surprise

Dans une boîte en carton, on insère des instruments de musique que l’on choisit avec la participation de l’enfant (grelot, castagnettes, tambour, cuillère…). Les yeux bandés, l’enfant doit reconnaître l’instrument joué par le parent. Par la suite, il nomme l’instrument en appuyant chacune des syllabes avec l’instrument. Les enfants aiment bien changer de rôle et prendre celui du meneur.

Variante : Lorsque votre enfant est en mesure de reconnaître aisément la plupart des instruments, produisez une séquence de deux ou trois sons sur différents instruments et demandez-lui de les identifier dans l’ordre d’exécution. La mémoire auditive est ainsi renforcée.

La maison des sons

On choisit une couverture qui deviendra la maison des sons. L’enfant se cache sous la couverture pendant que le parent fait entendre des bruits de la maison (l’eau du robinet, une porte qui se ferme…). Il doit alors identifier le son entendu.

À la recherche du réveille-matin

Les yeux bandés, l’enfant doit suivre le son de la sonnerie et retrouver le réveille-matin caché dans une pièce de la maison. Ce jeu est très apprécié des enfants.

Le jeu du perroquet

L’adulte produit une formule rythmique simple avec un tambour et l’enfant doit répéter la même formule. On peut aussi frotter le tambour et gratter la peau pour varier le jeu.

Comptines et chansons

Les comptines et les chansons sont très utiles pour les enfants qui éprouvent des difficultés langagières et elles ont beaucoup de succès auprès des jeunes. Le rythme et la mélodie d’une chanson aident à mieux articuler les mots. Il est fréquent d’entendre un « encore » à la fin d’une chanson. Le plaisir de jouer avec les mots et leur répétition permettent de découvrir les rimes et les sons qui les composent, comme si on voyait ces mots sous un autre jour. La mélodie d’une chanson peut aider à mémoriser de nouvelles notions, par exemple l’apprentissage de l’alphabet ou d’une langue seconde. Cette activité qu’est le chant demande la participation active du parent, car l’enfant observe l’adulte qui chante et danse, et veut l’imiter. Il y va d’abord de quelques gestes et chante la fin des phrases. Lorsqu’il se sent plus à l’aise, il peut choisir lui-même les chansons en jeu libre ou avec ses amis. Plusieurs livres de comptines et de chansons sont offerts dans les magasins. Entourer les enfants de mots, de jeux, de livres, de chants et de comptines, voilà des solutions gagnantes!

Truc

Au cours de mes années de travail auprès des enfants, j’ai composé plusieurs comptines et chansons axées sur la prononciation de certains phonèmes plus difficiles à acquérir. Parmi ces créations, la comptine de Frimousse l’écureuil favorise la répétition de quelques-uns de ces sons, dont les « ch », les « v », les « r » et les « z ».

Repost 0
Commenter cet article